Mûrier à papier
Broussonetia papyrifera
Grand arbuste ou petit arbre apprécié pour ses grandes feuilles découpées, sa floraison printanière originale et ses fruits comestibles et décoratifs à l'automne. A planter en isolé en situation ensoleillée et abritée.
Découvrez-moi
CatégoriearbreDescriptionLe mûrier à papier forme rapidement un grand arbuste ou un petit arbre, souvent multicaule atteignant 6 à 15 m de hauteur selon s'il bénéficie d'un bon ensoleillement et d'une situation abritée. Son écorce gris brun présente des fissures peu profondes. Ses rameaux gris vert sont pubescents. Ils portent de grandes feuilles aux formes variées, parfois profondément lobées. D'abord pourpres, elles deviennent vert mat et pubescentes sur les 2 faces et virent au jaune à l'automne. En mai-juin, on peut voir apparaître, sur les pieds mâles, des chatons pendants de 4 à 7 cm de long et, sur les pieds femelles, des glomérules (inflorescences globuleuses) de 1 à 2 cm de diamètre aux stigmates pourpres et saillants. Suivent à l'automne, sur les pieds femelles, des fruits comestibles rouge orangé ressemblant à de petites mûres de 3 à 4 cm de diamètre au goût sucré. Pour obtenir des fruits, il faut disposer d'un pied mâle et d'un pied femelle.CroissancerapidePortarrondi / étaléPériode de floraisonprintempsType de feuillagecaducCouleur du feuillagevertCouleur du feuillage en automnejauneHauteur adulte6 à 15 mEtalement8 à 10 mCouleur de l'écorcegris, brunParticularitésfruit décoratifSaisons d'intérêtprintemps, automne

Cultivez-moi
Conseils de culturePlantez le à l'automne ou au printemps, de préférence en situation ensoleillée et abritée. De culture facile, il supporte tous les types de sols et résiste bien à la sécheresse. Rustique, les jeunes sujets sont toutefois sensibles au froid. Cet arbre exige des étés chauds pour que son bois lignifie bien sinon le mûrier à papier reste de petite taille et adopte un port plus arbustif. En février-mars, taillez les branches malades, mortes ou enchevêtrées. Evitez de tailler ses branches principales. Attention, son bois est cassant. Il sera du plus bel effet en isolé ou le long d'un mur bien exposé.ExpositionsoleilRusticitérustiqueZone de rusticité7 (-16 à -12°C)Type de solmeublePH du solalcalinHumidité du solnormal, sec, modérément humideUtilisation au jardinisoléPériode de plantationprintemps ou automne

Un peu de botanique
OrigineChine, Japon, Corée, Thaïlande, BirmanieFamille botaniqueMoraceaeAuteurEtienne Pierre Ventenat, 1757 - 1808Un peu de botaniqueDe la famille des moracées, le genre Broussonetia regroupe 7 espèces d'arbres et arbustes caducs. Originaire de l'est asiatique, Broussonetia papyrifera est une des seules espèces du genre à être cultivée régulièrement dans les jardins. Son nom lui a été donné en hommage à Pierre Marie Auguste Broussonet, médecin et naturaliste montpelliérain par Charles Louis l'Héritier de Brutelle (1746-1800). Il fut introduit en Europe vers 1750.Le saviez-vous ?Au Japon et en Chine, depuis des siècles, son écorce sert à la fabrication de papiers spéciaux grâce aux fibres très résistantes qui la compose. En Polynésie et dans une grande partie du Pacifique Sud, une fois battue, cette même écorce permet de fabriquer un tissu nommé tapa ou masi dans les Iles Fidji. Ce tissu était utilisé pour l'habillement et pour certaines pratiques religieuses traditionnelles. Avec l'introduction de nouveaux textiles, la fabrication du tapa s'est fortement raréfiée.

Configuration
Email de réception